Village Beauce Mairie Patrimoine Orléans Loiret
Présentation du village

ASCHÈRES, entre Beauce et forêt d’Orléans

LE VILLAGE

 

ASCHÈRES-LE-MARCHÉ est un village beauceron de 2090 hectares dont plus d’une trentaine sont restées des parcelles boisées. Maintenant traversé par l’autoroute A19, il est à la croisée de trois routes reliant la Beauce à la Sologne, au Gâtinais, à l’Orléanais et au Bassin Parisien.

Situé à 25 Km au Nord-est d’ORLEANS, proche de NEUVILLE AUX BOIS qui est sa zone de chalandise, il a rejoint la Communauté des Communes de la Forêt en 2005. Il est rattaché au canton et à l’arrondissement de PITHIVIERS. La région parisienne n’est pas très loin : ETAMPES (45 Km) et PARIS (100 Km).

Avec une population de 1217 habitants ASCHÈRES compte une vingtaine d’exploitations dont une douzaine siège sur la commune. Il est organisé autour d’un bourg au patrimoine ancien. La majorité des 525 habitations y sont installées le reste est réparti sur les 12 km de voirie communale.

Il tente de garder les services qui font sa vie : écoles, commerces et artisans, agence postale ... mais aussi de nombreuses associations qui tissent les liens d’une bonne convivialité.

Malgré les moyens modestes d’un village dépourvu d’activités industrielles, on peut tout de même y apprécier un bon niveau d’équipement.

Actuellement, 6 classes d’écoles élémentaire et 3 de maternelle (225 élèves dont 150 petits Aschèrois) composent le groupe scolaire et environ 160 repas sont servis chaque jour à la salle du Champart.

Les accueils périscolaires assurés par la Communauté de Communes de la Forêt et l’association Familles Rurales soulagent une trentaine de parents qui doivent conjuguer travail et vie de famille.

L’eau est alimentée depuis 2008 par un forage profond (120 m) et distribuée par un syndicat de production regroupant les communes de Bazoches-les-Gallerandes, Izy, Crottes en Pithiverais et Montigny. L’assainissement collectif couvre plus de 95% du village. Il a été réalisé par tranches depuis 1983 avec une station conçue pour 1500 habitants et un traitement des boues avec séchage sur lits de roseaux avant épandage agricole.

Les commerces ont des difficultés à résister. La boulangerie a fermé l’an dernier. La supérette, mise à disposition par la commune depuis 2005, a aussi connu des périodes de fermeture.

Après avoir tiré ses revenus de la polyculture, de l’élevage et des 350 ha de vignes présentes jusqu’à l’apparition du phylloxéra (il en reste une de 350 m² à Bel Air entretenue par l’association des Amis de la Halle), ASCHÈRES qui a bénéficié de deux remembrements à cinquante ans d’intervalle est maintenant tourné vers la production de céréales (blé, orge et maïs), d’oléagineux (tournesol et colza) ainsi que vers les cultures sucrières ou maraîchères (petits pois, pommes de terre et oignons).

LE BLASON D’ASCHERES

De gueules à la fasce échiquetée d’argent et d’azur de trois tires, accompagnée en chef de deux abeilles d’or et en pointe d’une gerbe de blé du même.

---------------------------------------

Population et logements

La population d'Aschères-le-Marché était de 1 050 au recensement de 1999, 1 165 en 2006, 1 166 en 2007 et 1 167 en 2009. La densité de population du village est de 55.84 habitants par km².
Le nombre de logements sur la commune a été estimé à 498 en 2007. Ces logements se composent de 447 résidences principales, 18 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 33 logements vacants.